Catherine Deneuve n’approuve pas l’ensemble du mouvement #MeToo. L’immense actrice a réaffirmé son opinion, lors d’un entretien accordé à Paris Match à l’occasion de la sortie de son prochain film, L’Adieu à la nuit d’André Téchiné. Elle revient notamment sur sa relation avec le réalisateur Roman Polanski, accusé quatre fois de viol sur mineure. « Quand j’ai tourné Répulsion en 1965, Roman Polanski était totalement inconnu en France. J’ai tout de suite été fascinée par son incroyable énergie, son intensité et sa créativité« , confie l’actrice de 75 ans.

Catherine Deneuve lui a été d’un soutien inconditionnel lorsqu’il était visé par toutes ces accusations. Signataire d’une tribune défendant « la liberté d’importuner« , qu’elle dit regretter, la comédienne aux plus de 130 films a également été sous le feu des critiques pour ses prises de position polémiques. « Que les gens soient en colère contre moi ou qu’ils soient déçus, ce n’est pas mon problème. Quant à l’affaire de Roman Polanski, c’est un cas d’école. La façon dont il a été traité est inadmissible. Il a plus que payé. Je pense que, dans cette histoire, beaucoup de femmes sont aveuglées par leur féminisme et ne connaissent même pas en détail les faits juridiquement parlant« , s’insurge-t-elle dans Paris Match.

Le journaliste lui demande ensuite si elle envisagerait un film avec Woody Allen, accusé d’avoir agressé sexuellement sa fille adoptive, Dylan Farrow, lorsqu’elle avait 7 ans. « Tout de suite ! J’adorerais tourner avec lui, c’est un réalisateur d’un immense talent. Je ne vois pas pourquoi je n’accepterais pas. Qui m’en empêcherait ?« , conclut Catherine Deneuve.



Source link