Icône, Audrey Hepburn continue de fasciner. Une récente biographie, qui s’attarde notamment à son enfance, nous fait découvrir une nouvelle facette de l’actrice britannique. Une fois n’est pas coutume, pas de sombres révélations qui entâcheraient l’aura de la star, bien au contraire. Dans Dutch Girl: Audrey Hepburn and World War II (La Jeune Fille hollandaise : Audrey Hepburn et la Seconde Guerre mondiale) de Robert Matzen, on apprend que la comédienne a été, enfant, une héroïne de guerre. Le Daily Mail dévoile des extraits de l’ouvrage ainsi que des photographies d’antan.

Audrey Hepburn a toujours été très secrète sur sa jeunesse durant la guerre – elle avait 10 ans en 1939 –, abordant parfois des souvenirs dans les interviews qu’elle a données, jusqu’à sa mort en 1993 l’âge de 63 ans. Mais grâce à ce nouveau livre, ses actions ont été mises en lumière. L’auteur raconte comment My Fair Lady a pris le risque de cacher des soldats britanniques dans sa cave, avant de contribuer encore plus à la Résistance néerlandaise entre les âges de 12 et 15 ans.

Avec sa mère, la baronne néerlandaise Ella van Heemstra, elle a nourri dans leur propriété de Velp un soldat et l’a abrité durant une semaine avait qu’il puisse quitter les lieux clandestinement et être en sécurité. Le parachutiste avait trouvé refuge chez elles après la bataille d’Arnhem en 1994, grâce à une figure importante de la résistance hollandaise. Durant cette période, la mère d’Audrey Hepburn a même donné une bouteille de champagne à son réfugié la veille de son départ. Mais ce n’est pas tout, la jeune Audrey récoltait des fonds pour les remettre aux résistants durant la guerre, leur apportait de la nourriture et livrait le journal clandestin de la Résistance.

Une héroïne très discrète pour plusieurs raisons

C’est son fils, Luca Dotti, 49 ans, qui a fait ses confidences à l’écrivain : « Ma mère m’a dit que cela était très excitant. C’était risqué, c’était un étranger en uniforme mais par conséquent un héros. » Elle était à la fois enthousiaste de s’impliquer dans cette mission même si elle savait que toute sa famille pouvait être tuée si jamais la vérité était découverte. Après la libération, la future star a suivi des cours de ballet à Amsterdam avant de s’installer à Londres en 1948. C’est en 1953, à 19 ans, qu’elle explose sur le grand écran à 24 ans dans Vacances romaines.

Pour l’auteur Robert Matzen, Audrey Hepburn a longtemps gardé sous le silence cet épisode, par modestie certainement, mais aussi et peut-être pour ne pas attirer l’attention sur le fait que la mère de l’actrice avait des sympathies nazies avant la guerre. Ce qui aurait certainement eu des conséquences sur sa carrière hollywoodienne.



Source link